Qui se cache derrière la maîtresse?

 

 

 

Comme le nom de ce blog l'indique, je suis institutrice primaire depuis 1998. J'enseigne au cycle 2 (une année en P1/CP et puis l'autre en P2/CE1).

Cependant, je n'ai pas attendu d'apprendre à lire ou à écrire aux enfants pour dévorer les livres.

A l'âge de 7 ans tout rond, 6 mois après avoir démarré l'apprentissage de la lecture , j'ai acheté mon premier livre "Jojo Lapin va au marché" que j'ai dévoré et lu à plusieurs reprises.

Par la suite, j'ai lu d'autres tomes de cette série éditée par la Bibliothèque rose.

 

Ensuite, les livres de la Comtesse de Ségur ont fait mon bonheur. Je les ai presque tous lus. En grandissant, j'ai découvert les livres du Petit Nicolas, les bandes dessinées comme Boule et Bill, Bob et Bobette, les Tuniques Bleues, Yoko Tsuno,...et plein d'autres.

A l'adolescence, je me suis plongée dans les lectures scolaires de ma grande soeur. J'y ai découvert entre autre Barjavel et sa nuit des temps. A cette époque, Daniel Auteuil était tombé follement amoureux de Manon des sources. C'est grâce à lui que j'ai découvert Marcel Pagnol...La gloire de mon père, le château de ma mère,...m'ont fait en Provence. Mmmmhhhh...la garrigue, les cigales et l'accent chantant...Une véritable invitation au voyage. 

 

En parallèle, une voisine nous avait offert une collection de livres Harlequin...

La trame était toujours la même mais c'était assez plaisant à lire à 13 ans...

L'amour avec un grand A, le rêve a portée de main pour l'éternelle romantique que je suis encore et toujours (même si je sais pertinemment bien que le prince charmant se trouve uniquement au rayon biscuit). 

Je me souviens d'avoir entamé vers 14-15 ans, la lecture des rayons de la bibliothèque communale dans l'ordre alphabétique. Je n'ai pas été très loin mais ce fut un projet révélateur de mon besoin de découvrir d'autres styles, d'autres thèmes et de m'ouvrir à l'inconnu.  Je lisais chaque soir et il n'était pas rare que je passe des nuits presque blanches, bien calée au fond de mon lit (avec ou sans lampe de poche)...Mon amie d'enfance m'a amené vers "Le parfum" de Suskind  et "Les fourmis" de Werber. J'aimais la poésie. Tout particulièrement Marceline Desbordes-Valmore.

Pendant mes études d'institutrice, j'ai continué à lire des romans même si le temps me manquait bien souvent. A cette époque, une illustre inconnue a sorti un bouquin contant les aventures d'un jeune garçon entrant à l'école des sorciers... 

"Da Vinci Code", l'intégrale de "La bicyclette bleue", Juliette Benzoni, Danielle Steel (et oui...hi hi hi), Nora Roberts, Barbara Wood,  Daniel Pennac, Alexandre Jardin, "Les dames du lac", Torey Hayden... ont également bercé mon entrée dans l'âge adulte. 

Une fois mon diplôme en poche, je me suis surtout concentrée sur mon nouveau métier d'institutrice. Je lisais essentiellement pendant l'été. A chaque début de vacances, je passais à la Fnac et je profitais de l'offre 3+1 gratuit. J'achetais chaque année le Marc Levy et le nouveau Guillaume Musso de l'année précédente mais en format poche, bien moins chers et bien plus faciles à manipuler. 

Très, très rapidement, je suis devenue maman.

A partir de ce moment-là, comme toutes les mamans, j'ai couru après le temps. La priorité était ma famille. La lecture restait présente mais il était beaucoup plus complexe d'avancer dans un livre alors que je m'endormais après 5 lignes. A cette époque, j'ai par contre découvert beaucoup d'albums jeunesse comme le fameux "Aboie Georges".

Deux enfants et 15 ans plus tard, il était grand temps que je repense un peu à moi.

Fin 2016, j'étais épuisée. Je passais mon temps à courir, à travailler et je n'avais plus le temps à rien. Mon corps et mon esprit me lâchaient. Il était temps de me retrouver. Prendre du temps. Rien que pour moi. Uniquement pour moi. Mais ce ne fut pas si évident. 

Lors d'un séjour à Spa, j'ai acheté dans une petite librairie le livre de poche "La fille du train".

Ce séjour de Thalasso a bousculé ma vie. Enfin surtout un massage offert par mon amoureux...(merci mon coeur...kiss kiss ). La masseuse m'avait prédit que l’effet de celui-ci durerait une quinzaine de jours.

Ce massage a tellement bien agi que le lendemain j'étais complètement OUT. Je suis restée une semaine à dormir et à lire le thriller de Paula Hawkins. J'ai adoré!

 

Ce livre m'a remis le pied à l'étrier de ma passion pour la lecture. Il m'a remis sur le chemin de ce que j'aime et de ce que je suis.

Je me suis rendu compte que l'évasion dans un bouquin bien ficelé m'éloignait de ma routine et de mon quotidien (des galères, des histoires avec les ex, des conflits,...). Lire est un anti-dépresseur méga efficace sur moi. 

Dans un même temps, je suis devenue membre active d'un groupe secret de lecture sur Facebook. C'est donc tout naturellement, en janvier 2017, que j'ai démarré mon premier grand challenge. 60 livres avec des thèmes précis à lire en 365 jours. Cette adhésion visait essentiellement une motivation pour poursuivre ma reprise de contact avec la lecture. Elle a eu un autre effet bénéfique. J'ai repris ma plume (que je gardais pour les discours de mariage, de décès et pour les baptêmes de mes enfants).

 

Adolescente, je tenais mon journal...J'y vidais tous mes sentiments et mon trop plein d'émotions. Grande sensible que je suis...J'écrivais des poèmes sur les musiques de mes chanteurs préférés. Je démarrais des livres qui ne contenaient qu'un seul chapitre. J'ai même publié mon propre magazine musical dans la veine de OK magazine et de Podium...lol. J'ai envisagé un moment de devenir journaliste puis ma soeur a entamé ces études avant moi et quand ce fut mon tour de faire un choix, je n'ai pas voulu faire pareil. Mais attention, je ne regrette absolument rien. Malgré les difficultés de mon métier, j'aime enseigner, créer des activités d'apprentissages, voir les enfants évoluer, grandir et apprendre. Je suis fière de faire ce métier.

Pour valider chaque lecture de ce grand challenge, il faut publier un avis sur le livre lu. C'est comme cela que j'ai commencé à rédiger de petites chroniques sur mes lectures. Comme le groupe est secret et afin de faire connaître mes lectures à mes amis Facebook, j'ai décidé de créer l'album de mes lectures sur mon profil perso. Je n'ai pas beaucoup de "J'aime", tout au plus 4 ou 5 mais cependant, mes amis, connaissances et collègues me parlent tous de ces posts lorsque je les croise. Ils me disent tous (enfin ceux que je croise) que c'est chouette. Que ça les aide à choisir leurs propres lectures. Que je rends Facebook intéressant (ça c'était un vrai compliment :-) ).

L'album de mes lectures est publique. Il est donc accessible à tous.

Depuis quelques semaines, je me suis lancée sur Instagram. J'y publie la même chose que sur Facebook mais cela me permet de toucher plus de monde et de rencontrer d'autres livrovores assidus accros à la lecture. Entre frappés de la lecture, il faut avouer, on se comprend.

En créant ce blog, je m'offre un espace plus personnel pour partager mes découvertes littéraires, mes coups de coeur. J'espère vous y rencontrer et pouvoir vous offrir un visuel plus chaleureux et plus intime que celui des réseaux sociaux.

J'espère ne pas vous avoir perdu en route tant ma présentation est longue. Vous en savez un peu plus sur moi. C'est une partie de mon histoire que je vous ai partagée...

 

Je vous souhaite beaucoup de belles rencontres littéraires et de bonheurs divers.

Prenez soin de vous! 

Katia

Pour être au courant de mes dernières chroniques, inscrivez-vous!

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com