• Katia H

L'apprenti assassin ou quand je pars à la découverte de l'univers fantasy.

Je lis depuis environ 35 ans. Dans les années 80, la littérature jeunesse était nettement moins développée qu'elle ne l'est aujourd'hui. Jojo lapin, Oui-oui, la comtesse de Ségur, le club des 5,...Très peu d'ouverture pour d'autres genres littéraires.

A l'adolescence, j'ai basculé directement dans des livres pour adultes. Mais bon, entre les Harlequin de la voisine et les Barjavel de ma sœur, il y avait peu de chance que je parte à la découverte de l'univers fantasy. C'est chose faite avec ce premier tome de la saga de "L'assassin royal" de l'américaine Robin Hobb.



Ce livre était depuis plus d'un an sur mon compte Audible. Je l'avais choisi sur les conseils de plusieurs livrovores. Je cherchais une nouvelle série pour mon presque 17 ans qui lui permettrait de découvrir un nouvel univers littéraire. J'ai été légèrement optimiste de penser que mon ado allait écouter plus de 10 heures d'audio avec moi.

Il n'en a rien fait et du coup, c'est moi qui seule, suis partie à l'assaut d'un récit et d'un style bien loin de mon genre habituel. Ce fut donc une presque incursion dans l'univers du fantasy après un premier excellent voyage dans l'Autre-Monde de Maxime Chattam.

Autant l'univers post apocalyptique du français m'a entraînée et fait tourner les pages plus vite que mon ombre, autant ici, ce fut plus compliqué.



J'admire réellement l'imagination débordante de Robin Hobb. Dans ce premier tome, tout est mis en place: un univers, des personnages,... Le tout est cohérent et on y croit. Même si j'avoue que ce monde là était un peu trop brusque et froid à mes yeux. Ah ben oui, je suis légèrement sensible quand même et je frémis très rapidement. Dès les premières pages et l'introduction du récit, le lecteur est déstabilisé. Il bascule dans un autre monde: les Six Duchés. Un monde parallèle peut-être. Un monde moyenâgeux où le roi Vérité est le maître de la contrée. Dans ce monde, chaque nouveau-né se voit affublé non pas d'un prénom mais d'un adjectif en lien avec la qualité qu'il est censé développer.


C'est dans ce climat hors de notre temps qu'un tout jeune bambin est abandonné par son grand-père maternel auprès de la maison royale. L'enfant est le fils illégitime du prince Chevalerie, l'héritier du trône. Son arrivée inattendue à la cour perturbe l'ordre établi et dérange. Que vont-ils faire de ce gamin sans nom? Un héritier possible pour la couronne, bâtard de surcroît, n'est pas au goût de tout le monde.

Très rapidement, le petit est confié à un proche de son père: Burrich. L'enfant sera nommé Fitz et éduqué par ce dernier. Cependant, le petit a beaucoup de talents et dons que la famille royale n'hésitera pas à exploiter à son compte...sans pour autant lui donner une place digne de son rang.


Durant ce long récit, il se passe beaucoup de choses et en même temps, il ne se passe rien. Sauf peut-être la vie de ce jeune Fitz et ses divers apprentissages. Ses échecs aussi. Et puis les diverses déconvenues qu'il rencontre. Parce que c'est certain, peu de personnes sont prêtes à rendre les choses faciles à cet adolescent illégitime. Le roi Vérité lui offre la possibilité de devenir assassin royal. Une offre que le jeune Fitz ne peut bien entendu pas refuser.


Ce tome est donc pour moi à la fois une très bonne introduction à un univers décrit dans une vingtaine de bouquins et à la fois pas grand chose. Sans doute faut-il poursuivre la lecture des tomes suivants pour se faire totalement envoûter par les personnages de Robin Hobb et cet univers si particulier. Je ne sais pas encore si je vais partir à l'assaut du tome suivant...


Wait & see donc...


Pour vous faire une petite idée de ce que les autres en pensent...https://www.babelio.com/livres/Hobb-LAssassin-royal-Tome-1--Lapprenti-assassin/6863



0 vue

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com